45px

Déconfinement : le retour à la garderie 

45px
Bloc texte

La fermeture des garderies s’est produite de manière rapide, sans préavis. Cela a certainement exigé des changements dans la vie familiale, beaucoup d’ajustements et, sans doute, la mise en place d’autres habitudes pour vous tous. Avec la reprise graduelle des activités et l’ouverture des garderies, c’est possible que ce retour soit perçu comme une adaptation de plus, une nouvelle routine à intégrer pour votre enfant.

45px
Bloc texte

Pour bien préparer votre enfant à son retour à la garderie, gardez en tête que les enfants n’ont pas la même notion du temps que les adultes et qu’ils vivent principalement dans le moment présent. Avertir votre enfant de son retour à la garderie quelques jours à l’avance sera amplement suffisant. Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser un repère visuel. Par exemple, indiquez sur le calendrier familial, à l’aide d’un pictogramme que votre enfant saisira bien, la journée prévue pour son retour. Expliquez-lui, dans des mots simples adaptés à son niveau de compréhension, qu’il ira à nouveau à la garderie. Mettez l’accent sur les aspects positifs, comme sur le fait qu’il pourra revoir son éducatrice ou son éducateur, ses amis ou encore en lui rappelant certaines activités qu’il apprécie particulièrement.

45px
Bloc texte

Évidemment, le retour à la garderie s’accompagne de la mise en place de règles de sécurité et d’hygiène renforcées, qui modifieront les habitudes et la routine de votre enfant au service de garde. Dans un premier temps, vous devrez bien vous informer auprès de la direction des changements qui seront appliqués et des procédures. Vous pourrez ensuite en discuter avec votre enfant afin de le préparer à ces nouveautés comme le lavage des mains plus fréquent, le port du masque ou encore certaines mesures de distanciation. Présentez-lui ces mesures de façon concrète et positive. Plutôt que de lui dire « Malheureusement, maintenant je ne pourrai plus t’accompagner jusqu’à ton local. », dites-lui « Maintenant, lorsque j’irai te reconduire à la garderie, je vais rester à l’entrée et c’est une éducatrice ou un éducateur qui t’accompagnera à ton local, où ton éducatrice, Julie, t’attendra. »

45px
Bloc texte

Pour faciliter la reprise de votre routine, dans les jours qui précéderont, vous pouvez graduellement modifier vos habitudes familiales comme lever votre enfant à la même heure que lorsqu’il fréquentera la garderie et adapter les heures de repas.

45px
Bloc texte

Même si votre enfant aimait la garderie, c’est possible qu’il préfère vivre au quotidien avec vous et demeurer à la maison, et qu’il n’ait pas envie de retourner au service de garde. Si le retour semble difficile, il est possible de reprendre les mêmes mesures que lors de son intégration à la garderie. On peut par exemple prévoir un objet de transition, comme une doudou, une peluche qu’il apprécie, ou encore un petit album contenant quelques photos de familles, et lui rappeler qu’il pourra l’utiliser pour se réconforter s’il en ressent le besoin. Dans certains cas, selon l’âge et la personnalité de votre enfant, un retour progressif peut aussi s’avérer une solution intéressante. On peut notamment penser à des journées plus courtes, qu’on allonge graduellement, ou à des semaines réduites. Si vous envisagez cette option, ce sera pertinent d’en discuter avec l’éducatrice ou l’éducateur afin de connaître son point de vue et de faire équipe avec elle.

45px
Bloc texte

En ce qui concerne les modalités du retour, parce que chaque enfant est unique, aucune recette ne peut s’appliquer à tous de façon universelle. Le mot d’ordre est de rester à l’écoute des besoins de votre enfant, et également de vous donner la possibilité de vous ajuster et apporter si nécessaire des modifications à ce que vous aviez prévu. Encore une fois, communiquer avec l’éducatrice ou l’éducateur sera primordial.

45px
Bloc texte

La situation que nous vivons est exceptionnelle. C’est pourquoi il est normal de se questionner sur les conséquences de tous ces changements. Évidemment, tout ça est nouveau pour tout le monde, et on ne peut connaître de manière précise l’impact qu’auront ces mesures sur les enfants. Par contre, ce que nous savons, c’est qu’ils sont dotés d’une capacité d’adaptation étonnante. On doit leur faire confiance. Il est aussi reconnu que les garderies de qualité contribuent de façon positive au développement social et affectif, moteur, cognitif et langagier des enfants. Finalement, on doit mentionner à quel point les enfants peuvent ressentir notre stress. Donc plus on se sentira à l’aise avec le retour de notre enfant à la garderie, plus grandes sont les chances pour que celui-ci se déroule favorablement.

45px
Bloc texte

Parce qu’on sait que les enfants sont sensibles aux émotions des autres et sont au stade où ils apprennent à décoder les expressions faciales, le port du masque par les éducatrices et les éducateurs peut effectivement nous inquiéter. Mais dans le contexte actuel, il constitue une mesure de protection essentielle avec laquelle on doit composer. Une bonne façon de préparer notre enfant est de le familiariser à cette nouvelle réalité. On peut lui montrer un masque, lui permettre de jouer avec et de le porter et même l’enfiler à ses peluches. On peut aussi en mettre un et lui demander de deviner notre expression, par exemple si on sourit, si on est triste ou encore en colère. Finalement, il faut se rappeler que les éducatrices et les éducateurs seront attentifs aux réactions de votre enfant face à cette nouvelle réalité, et prendront certainement des mesures afin de le rassurer.

45px
Bloc texte

En terminant, gardez en tête que les enfants possèdent la capacité de s’adapter et que la garderie peut être bénéfique pour leur développement. Prenez le temps de bien les préparer en discutant avec lui. Répondre à ses questions permettra à toute la famille de faciliter cette réintégration

45px
Bloc texte

POUR UNE CONSULTATION
(514) 525 2573 | 1 (866) 329 4223

consultation@premiereressource.com

45px
45px
45px