45px

Vous vous êtes adaptés 

45px
Vous vous êtes adaptés
6 mai 2020

Nicole Fortier, intervenante psychosociale

45px
Bloc texte

Télétravail, perte d’emploi, travail dans les services essentiels, fermeture des écoles et des garderies, pandémie, virus, consignes sanitaires, stress de confinement, anxiété, incertitude, distanciation sociale, isolement, deuils. Ouf, que d’adaptation en si peu de temps !

Vous-même, votre couple, vos enfants et votre famille avez dû organiser une nouvelle réalité de vie, pas évidente tous les jours. Ces habiletés de parent-organisateur, vous avez eu à les transférer, vous les utilisiez avant, ne l’oubliez pas.

Vous vous êtes adaptés avec tout ce que cela implique d’essais, d’erreurs, de crises, de conflits. Vous avez réussi à établir une nouvelle routine, il y a eu des ajustements à faire, des discussions avec vos ados. Vous avez vécu des inquiétudes liées aux apprentissages scolaires, à la socialisation, au développement de vos enfants, l’utilisation des écrans, etc., des préoccupations normales et légitimes dans ce contexte survenu abruptement et d’une durée indéterminée. N’oubliez pas, vous n’êtes pas éducateur de garderie, ni professeur, vous êtes un parent qui aime ses enfants et qui veut le mieux pour eux.

Soyez fiers de ce que vous avez accompli en si peu de temps. Oui, la fatigue, voire l’épuisement, se fait sentir avec raison, et pour combien de temps encore ? Et quelle allure aura l’après-confinement  ? D’autres préoccupations s’annoncent à l’horizon.

Mais dans ce contexte de promiscuité quotidienne, vous a-t-il été possible d’observer, de découvrir vos enfants sous un nouvel angle  ? Y a-t-il un moment que vous pouvez dégager de cette expérience unique ? Prenez le temps d’y penser, vous avez peut-être pu constater que vos enfants respectent plus les consignes, car vous êtes moins bousculé par un horaire chargé. Ou encore, lors de vos promenades à l’extérieur, vous avez pu faire la chasse aux arcs-en-ciel et y jumeler un apprentissage de numération ! Les repas avec vos ados vous auront été l’occasion de moments d’échanges plus riches ! Prenez le temps de vous attarder à y réfléchir. Avec le recul, peut-être vous ennuierez-vous de cette routine lorsque la vie reviendra à la normale ? Qui sait ? 

Permettez-vous de faire cet exercice avec votre enfant et de noter les bons coups de chacun. Vous pourriez être surpris de vos découvertes mutuelles.

Oui, vous vous êtes adaptés. Qu’allez-vous conserver de cette expérience intense ?

 

GAGNIER Nadia et Stéphanie Deslauriers, Bien prendre en charge ses enfants pendant le confinement, Radio-Canada, Ici Première, Pénélope, entrevue, 15 avril 2015

45px
45px