45px

Apprendre à se faire des amis 

45px

Après la phase du jeu en parallèle qui se situe entre un et deux ans, le besoin de socialisation des enfants se fait sentir. Beaucoup croient qu’ils savent instinctivement interagir avec autrui et tisser des liens d’amitié, mais ils apprennent plutôt par expérience. Certains se retrouvent en conflit avec leurs camarades, car ils ne comprennent pas comment entrer en contact avec eux sans les bousculer. Par exemple, un enfant de cinq ans peut facilement penser que pousser les autres pour arriver le premier à la balançoire est bien plus efficace !

Comment intervenir ?

D’abord, observez-les quand ils s’amusent en groupe. En les regardant agir, vous serez en mesure de voir leur capacité d’écoute, de coopération et de constater s’ils veulent tout diriger.

Rencontrez leur professeur. Demandez comment cela se passe en classe et dans la cour d’école afin de pouvoir mieux les aider.

Incitez-les à inviter des camarades à la maison. Au début, planifiez des jeux plus structurés puis, progressivement, laissez-les s’organiser entre eux.

Guidez-les dans leur choix d’amis. Suggérez des pairs qui ne sont pas intégrés dans une bande déjà fermée afin qu’ils développent leurs relations interpersonnelles et agrandissent au fur et à mesure leur cercle.

Inscrivez-les à des activités de groupe où ils pratiqueront leurs habiletés sociales (respect, politesse, partage, etc.). La meilleure façon d’acquérir ces dernières commence par l’assimilation des règles. Donnez l’exemple. Si vous êtes sociable, souriant et accueillant, vous exercerez une bonne influence sur vos jeunes. 

Habituez-les à dire bonjour. S’ils baissent les yeux ou évitent le regard d’autrui, ils limitent les occasions de rencontrer des amis. Encouragez-les à saluer les gens. Et n’oubliez pas de les féliciter lorsqu’ils s’exécutent.

Inventez des mises en situation. Demandez-leur le nom des camarades avec lesquels ils aimeraient jouer. Exercez-vous à des façons d’entrer en contact avec eux. Ainsi ils auront plus de facilité à créer des liens lorsque la chance se présentera.

Montrez-leur à être attentifs aux autres. Apprenez-leur à attendre leur tour et à observer leur entourage en leur faisant remarquer que leurs pairs apprécient leur présence.

Minimisez vos interventions. Laissez-les régler leurs conflits eux-mêmes en les accompagnant dans leur recherche de solutions pour améliorer la situation.

Sourire, saluer, encourager, complimenter, aider, participer, être ouvert aux besoins des amis, accepter des compromis : voilà des comportements qui favorisent l’intégration en société. 

 

 

45px
45px