45px

La préparation à la maternelle 

45px

Moment excitant pour certains, inquiétant pour d’autres, la maternelle marque une étape tant pour les jeunes que pour les parents.

Comment s’y préparer ? Prévoyez une période d’ajustement qui varie selon le tempérament de l’enfant. Le passage de la garderie à l’école représente un important changement. À l’approche de la rentrée, observez sa capacité d’adaptation et favorisez les occasions de la développer afin d’augmenter sa confiance en lui.

Entraînez son autonomie. Encouragez des habiletés telles que choisir ses vêtements, aller à la toilette seul et se laver les mains, etc.

Facilitez sa socialisation au quotidien. Enseignez-lui certaines règles de politesse et d’hygiène comme dire « s’il vous plaît » et « merci », attendre son tour, se moucher proprement. Cela l’aidera à s’intégrer au sein de sa classe et à éviter le rejet. Regardez avec attention sa façon d’entrer en contact avec les amis et apprenez-lui à prendre sa place auprès des autres.

Visitez l’école avec le jeune (la cour extérieure) et montrez-lui le trajet qu’il empruntera. Vérifiez si vous ne connaissez pas quelqu’un qui fréquente déjà cette école pour procurer un sentiment de sécurité à votre enfant.

Dans la semaine qui précède la rentrée

  1. Établissez une bonne routine de sommeil ;
  2. Découvrez avec lui ses effets scolaires ; (son sac, sa boîte à lunch, ses crayons, etc.)
  3. Interrogez-le sur ses craintes et réfléchissez avec lui à des stratégies pour les surmonter.

Le jour de la rentrée

  1. Demeurez disponible pour accompagner votre jeune le premier matin. C’est rassurant pour lui de vous savoir présent pour cet événement important.
  2. Expliquez-lui le déroulement de la rentrée et qui va venir le récupérer. Montrez-vous positif afin de le conforter. Et ayez confiance en ses habiletés à bien vivre cette intégration.
  3. Ne vous attardez pas trop longtemps même s’il pleure. Le professeur prendra le relais.
  4. Allez le chercher tôt et demandez-lui de vous raconter sa journée.

Et s’il refuse d’aller à la maternelle ? Apaisez ses peurs, mais dites-lui clairement et fermement qu’il doit agir comme les amis de son âge et qu’il est capable. La période d’adaptation dure parfois quelques jours pour les écoliers qui manifestent des insécurités. Au bout d’une semaine, il devrait avoir trouvé ces repères. Finalement, rester positif permettra à l’enfant de vivre agréablement cette étape de son développement et à vous, de le voir s’épanouir dans son nouvel environnement.

Lire aussi:
Déjà la rentrée

Visionnez aussi:
Adaptation à la rentrée scolaire

45px
45px