45px

Médias sociaux, un enfer ? 

45px

Les médias sociaux font maintenant partie pour la plupart d’entre nous de notre quotidien. Sites et applications nous permettent de nous informer, communiquer, concevoir et partager du contenu. Les discussions sur les bienfaits ou non de l’essor des médias sociaux sont loin d’être terminées.

Les réseaux sociaux peuvent favoriser le développement des habiletés sociales et du potentiel créatif. Comme parent, on doit cependant veiller à prévenir l’utilisation excessive d’Internet. Être vigilant pour éviter à nos enfants l’exposition à la sexualité en ligne, des actes de violence ou à de la cyberintimidation. De plus, grâce à l’Internet, les jeunes ont un accès facile et rapide aux informations et aux actualités. Mais nous devons être en mesure de leur apprendre à reconnaître les fausses nouvelles. S’assurer de la fiabilité des sources, de la mise à jour, de la qualité et de la validité du contenu.

La sécurité en ligne
Informez-vous des applications dont ils se servent. Faites preuve d’intérêt envers la vie numérique de vos enfants. Conservez les appareils dans des aires communes où vous pouvez les observer pendant qu’ils les utilisent. Procurez-vous une protection électronique pour la famille. Suivez les comptes de vos enfants. Discutez de ce qui peut être affiché en ligne en toute sécurité.

Pour protéger leurs renseignements personnels en ligne :

  1. Lisez avec eux les politiques, vérifiez les paramètres de sécurité régulièrement.
  2. Si leur appareil est muni d’un GPS, assurez-vous qu’il est désactivé.
  3. Incitez vos enfants à utiliser un avatar au lieu de leur photo ou leur nom. Rappelez-leur de ne pas partager leurs mots de passe et de ne pas accepter les demandes d’amitié de personnes qu’ils ne connaissent pas dans la vie réelle.
  4. Encouragez-les à protéger et à respecter les renseignements personnels de leurs amis.


Lien de confiance et éthique

Difficile de respecter la vie privée des adolescents et d’en même temps veiller à leur sécurité. Un mot d’ordre à retenir : distinguez « curiosité » et « inquiétude ». Si vous êtes simplement curieux, vous ne devriez pas scruter les interactions en ligne de vos adolescents. C’est à lui de décider ce qu’il a envie de partager avec vous. Si vous craignez réellement pour votre enfant, vous pouvez surveiller plus attentivement ses échanges. Parlez-lui franchement. Proposez-lui de ranger une liste des mots de passe qu’il utilise dans un endroit sûr et engagez-vous à ne pas y avoir recours, sauf en raison d’une inquiétude sérieuse. Finalement, vous pouvez signer un contrat moral entre vous sur le respect de la vie privée et des responsabilités qui y sont attachées.

45px
45px