45px

S'impliquer comme grand-parents : un art à cultiver 

45px

La famille s’agrandit et vous désirez prêter main-forte aux parents, être présents et les soutenir dans l’éducation de leurs enfants. Mais comment y parvenir sans les contrarier ?

Avant tout, vous devez maintenir une bonne communication et faire preuve de respect si vous souhaitez les aider eux. Retenez que vos interventions doivent s’inscrire dans un cadre précis, et suivre les consignes établies, qui oscillent entre « TOUJOURS », « PARFOIS » et « JAMAIS ».

Quelques règles à observer :

·        Vous devez TOUJOURS agir avec diplomatie, et ne JAMAIS dénigrer les décisions des parents.

·        Vous pouvez TOUJOURS suggérer des idées, mais ne leur adressez JAMAIS de reproches devant les enfants.

·        PARFOIS, vous serez appelés à aider de différentes manières : préparer des repas, donner du répit par le gardiennage occasionnel, contribuer à certains projets de la famille. Ne JAMAIS les juger sur leurs choix ou leurs méthodes d’éducation.

·        PARFOIS, défendez la position des parents et guidez les jeunes dans leur réflexion en ce qui a trait, par exemple, aux interdictions imposées par les adultes.

Au travers de toutes ces règles, il reste le plaisir de voir les petits-enfants grandir : les accompagner dans une activité, leur exprimer votre tendresse ou leur offrir de petites gâteries.

En développant un lien privilégié avec eux, vous partagerez un amour réciproque différent de celui des parents, mais tout aussi précieux. Une relation qui constituera un bagage affectif utile tout au long de leur vie et qui contribuera à consolider leur confiance et leur sentiment de sécurité.

Il peut PARFOIS être ardu de TOUJOURS agir avec délicatesse, mais vous en retirerez des bénéfices inestimables, ne l’oubliez JAMAIS.

 

Lire aussi :
Partager une vision commune de l'éducation

 

 

45px
45px