45px

Développer la pensée critique de nos enfants 

45px

La dernière année, teintée par les mesures de confinement, a entraîné son lot de défis. Si elles ont exigé pour tous de modifier plusieurs habitudes, ces mesures ont eu comme effet de nous obliger à poser des gestes visant le bien de la société plutôt que nos intérêts personnels. Bref, cela aura été l’occasion d’apprendre à nos enfants l’importance d’une conscience collective.

D’autre part, certains évènements dont nous avons été témoins dans les derniers mois ont aussi remis de l’avant la fragilité de la démocratie. Ces situations s’avèrent d’excellentes amorces pour échanger avec eux sur différents sujets touchant notre société et pour faire d’eux des citoyens aptes à saisir la complexité de la vie démocratique. Mais concrètement, comment parvenir à développer en eux la pensée critique et les qualités de bons citoyens ?

L’important est de créer des moments qui permettent la discussion, que ce soit en lisant un livre, en visionnant un film ou en parlant de l’actualité et des enjeux qui y sont liés. Comme parents, on doit avoir en tête de poser des questions ouvertes (Pourquoi ? Comment ? Explique-moi ce que tu en penses…) et de laisser la parole aux enfants. Dans un premier temps, écoutez sans jugement et concentrez-vous pour comprendre leur point de vue. Ensuite, favorisez leurs aptitudes réflexives par des questions qui leur permettent de se rendre compte que d’autres manières de penser peuvent exister, de réaliser qu’une médaille présente toujours deux côtés. L’objectif ne consiste pas à obtenir un consensus, mais plutôt à apprendre à dialoguer, à faire valoir ses idées, à argumenter de façon respectueuse et à être en mesure d’entendre et de reconnaître différentes opinions.

Développer cette capacité à s’interroger sur différents enjeux peut débuter dès un très jeune âge. Par exemple, on peut discuter avec eux de la notion de l’équité versus l’égalité. La question « est-ce plus important de donner la même chose à chacun ou de donner à chacun ce dont il a besoin ? » peut entraîner des échanges intéressants. Vous pouvez amener vos jeunes à réfléchir sur cette notion en leur fournissant des exemples concrets, reliés à leur vie. Devrait-on partager les cubes en parts égales entre chacun des membres de la famille, incluant le bébé qui ne pourra pas les utiliser ? Pourquoi ?

Ayez en tête lors de ces échanges de ne pas imposer d’idées préconçues, de ne pas tenter de leur faire adopter votre point de vue à tout prix. Votre rôle d’éducateur ne consiste pas nécessairement à donner une marche à suivre, mais plutôt à encourager vos enfants à réfléchir de façon autonome, à développer leur esprit critique et une pensée éthique. Même s’ils en arrivent à des conclusions qui diffèrent des vôtres, l’objectif devrait d’abord de leur permettre de devenir des citoyens indépendants, libres de faire leur choix au-delà de la pression sociale et des dictats. Ne s’agit-il pas d’une condition essentielle au maintien d’une démocratie ?

Lire aussi :
D'enfants à citoyens responsable

Visionnez notre capsule
Favoriser le développement de l'autonomie de nos enfants

45px
45px